Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 juillet 2014

L'urbanisme, les communes et la Communauté.

Il était une demande de permis pour construire une maison d'aujourd'hui dans les alentours très très proches d'une grande et belle bâtisse d'autrefois, récemment et joliment réhabilitée. 

La communauté de communes, conseilleur technique, proposa "non" bien que le préposé étatique à la protection de ce monument historique n'eut fait valoir aucun empêchement.
La commune, décideur politique, prononça "oui".

De très proches voisins, regroupés en un comité scandalisé, crièrent au loup. Leur cri fut relayé par l'échotier local et anima temporairement la chronique. 

Les édiles, qui avaient été changés entre-temps, trouvèrent une solution ménageant la chèvre et le chou qui apaisa les manifestations. L'affaire fut rapidement oubliée.

"En quoi cela vous importe-t-il ?" allez-vous me dire ... Eh bien, voici ...

La Communauté propose aux communes qui le souhaitent (presque toutes ont signé la convention ad-hoc), depuis longtemps déjà, un service d'instruction des "autorisations d'urbanisme" (environ 1 300 par an, de toutes sortes). Apparemment, la prestation est très estimée.
Mais cette instruction n'est que "technique", par rapport aux réglementations diverses, notamment communales. Esthétique et opportunité du projet n'y ont pas leur place.

Ces deux notions relèvent de la compétence de la commune, non pas "au coup par coup" (encore qu'une négociation "politique" soit toujours envisageable ...) mais dans le cadre de règles générales prédéfinies, dans le P.L.U. par exemple (et ses annexes), ou dans le "règlement de zone" ou "de lotissement" ou encore dans une "Charte d'Urbanisme Qualitatif" telle que l'a proposée dans son programme le candidat devenu maire de Calvisson.

Et, "normalement" ..., la préparation de la plupart de ces documents "généraux" est soumise à l'avis de la population dans le cadre d'une enquête publique.
Alors, c'est là, en préalable, qu'il faut se montrer et être vigilant ... pour protéger raisonnablement notre environnement ... et ne pas laisser le champ libre aux professionnels tant de la promotion que de la protestation.

Car, une fois la construction entreprise ... bien difficile voire impossible de "déconstruire" ... Il ne reste alors que les regrets ... avant l'oubli ...  

Les commentaires sont fermés.