Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 septembre 2014

La C.C.P.S. brûle-t-elle ?

C'est l'impression que j'ai ressentie en entendant l’exergue solennel déclamé par le Président en liminaire du dernier Conseil.

Ouvrez le ban !
- La situation financière de la Communauté n'est pas bonne ; les banquiers ne lui permettent plus d'emprunter à nouveau. Il faut revenir à l'équilibre pour rétablir nos possibilités d'emprunt, donc dégager des marges de manœuvre. Il faut pour cela faire des économies, soit en trouvant des ressources nouvelles soit en diminuant les dépenses. Des pistes ont été tracées par le bureau ; elles seront soumises au Conseil. Les décisions seront importantes pour l'avenir ; il faudra que les conseillers pensent "communauté" au lieu de penser "commune". -
Fermez le ban !

Diantre ! ... Quelle pression mise ainsi d'emblée sur les conseillers, surtout sur les "néophytes" issus des dernières municipales, qui m'ont d'ailleurs semblé être la cible essentielle (j'y reviendrai) de cette communication très ... politicienne (j'ai édulcoré mon adjectif ...).

Diable !... Des banquiers pour de nouveaux emprunts ... Mais pourquoi ? ... Et pour faire quoi ? ... Par nécessité ? ... Ou par utilité ? ... Ou pour futilité ? ... Là, je n'ai pas entendu que le Président ait expliqué quoi que ce soit ; son discours me semble s'être limité à : "il faut économiser pour pouvoir emprunter à nouveau !".
Alors et à défaut, je vais élucubrer ...

Est-ce par nécessité ? La C.C.P.S. serait-elle proche de la cessation de paiement ? (était-ce déjà le motif de l’emprunt de 500 000 € pour 6 mois en 2013 ?) ... 5 mois seulement après le vote "au forceps" et déjà avec mise sous pression (avait été agité "l'épouvantail" de la fixation du budget par le Préfet ...) d'un budget lourdement aggravé pour les contribuables et usagers (euphémisme ...) ... L'équipe au pouvoir aurait-elle mal prévu ? ... L'exécution en aurait-elle "dérapé" ? ...

Est-ce par utilité ? Laquelle ? Les choix et les objectifs en ont-ils été discutés en conseil "plénier" ou seulement en bureau ? ou en plus petit "comité", entre gens "initiés" et intéressés seulement ? Cette éventuelle utilité est-elle immédiate ? ou complémentaire à des actions déjà entreprises ? Ou est-ce seulement le désir d'une nouvelle expansion des compétences et interventions de la C.C.P.S. ?

Et si c'est le cas, cette volonté "hégémonique" a-t-elle été soumise à l'avis de tous les conseillers ? Ou est-ce seulement l'idée et le désir/caprice d'un comité restreint ? Et là, ne serait-on pas proche de la futilité ? ...

Je n'ai pas les réponses et je n'ai aucun droit de les avoir "intuitu personæ". Mais les conseillers "lambda" l'ont, ainsi que par eux les habitants-contribuables-usagers qui seront engagés sur leurs finances personnelles ... Et j'ai l'impression que ce droit ne leur a pas été donné ...

Je détaillerai les "pistes tracées par le bureau" dans mon prochain billet. Et là, il y aura encore des questions ...

Les commentaires sont fermés.