Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 octobre 2014

La C.C.P.S. et les fourmis

cigale.jpegIl était une fois, le 22 avril 2014 à la C.C.P.S., un "débat d’orientation budgétaire" (sic) ... Vous le trouverez sur son site Internet, n° 9 O.D.J., en pages 18 à 28. Je vais vous conter les morceaux qui m'en semblent les meilleurs (fin de la page 24), énoncés doctement par un membre du politburo ...

"En mars 2008, nous pensions tous, et moi le premier, que la voie financière de la Communauté allait s’inscrire dans le droit fil des tendances des années passées :
- une croissance régulière des ressources générée par une augmentation des dotations de fonctionnement de l’État suite à la prise de compétences nouvelles (en particulier la compétence pleine des affaires scolaires), par nos efforts continus, réguliers de la création de zones d’activités génératrices de produits de taxes professionnelles.
- des dépenses de fonctionnement maîtrisées alliant harmonieusement services accrus à la population et économies d’échelle.
- des réalisations d’équipements, en particulier dans le domaine scolaire, des investissements couverts principalement chaque année par les subventions de l’État, du département et de divers financeurs et par l’emprunt."

Un vrai chant de cigale : dépensons et les autres paieront ... et rien ne nous empêchera de chanter ... malgré la bise qui souffle depuis 2010 ...

Maintenant, la cigale part crier famine auprès des fourmis ... Contribuables, usagers et communes (donc les contribuables ...) sont sollicités pour la nourrir ... et continuer son chant de cigale : j'ai cru comprendre qu'il fallait faire des "économies" pour pouvoir emprunter à nouveau ...

Remarquez ... en 2008 et maintenant, ce sont quasiment les mêmes cigales qui sont au politburo ...

Et dire que cette partition (musique douce ...) est appelée "débat d'orientation budgétaire" ... Je n'ai pas lu que la discussion ait été ouverte ... Mais, j'oubliais ... le soviet n'est convoqué que pour approuver "tacitement" les orientations et décisions du politburo.

 

 

Les commentaires sont fermés.