Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 janvier 2015

Pavé, flop et bouchon ... et flop ?

 pavemare.jpeg

Oublions les sentiments et parlons, brutalement, de fonctionnement politicien.

Le maire de Montmirat est décédé. La commune (323 habitants) devra donc connaître une élection municipale partielle, puis l'élection d'un maire et, donc, la désignation de son délégué communautaire.

Un conseiller municipal de Calvisson (5084 habitants), membre de la majorité, adjoint au maire et délégué communautaire, a démissionné. Il va donc être remplacé par le-premier-la-première suivant sur la liste majoritaire des élus pour conseiller municipal et communautaire.

Facile ... mais lourd de conséquences pour la communauté ...
Nous avons là deux renouvellements partiels de conseil municipal ... Et il y a cette décision du Conseil Constitutionnel ...
L'accord que pouvaient prendre les communes pour augmenter le nombre des conseillers communautaires au-delà du nombre légal a été déclaré inconstitutionnel ... La C.C.P.S. va donc devoir "se réduire" de 46 conseillers (maximum du maximum actuel après accord) à 37 (nombre légal) ... 

Voilà pour le pavé ... dans le marigot ...

Car s'ensuit le nombre de vice-présidents C.C.P.S. ...
Ils sont actuellement 13 ... le maximum du maximum ... A 37 conseillers, ils ne pourront plus être que 11, maximum (37 x 30%), la "norme" étant à 7 seulement. Quels vont être les 2 "démissionnés" ?
Connaissant l'ego très fortement dimensionné de certains, je crains bien que soient démissionnés des "non-maire", qui ne sont pas les plus mauvais gestionnaires (euphémisme) ... 

Voilà pour le flop ... hélas prévisible ... Et là, je lance le bouchon ...

Le défunt Président avait exhorté les conseillers à penser "communauté" plutôt que "commune" (voir mon billet du 29 septembre 2014).
Comment croire que puisse ainsi penser un "bureau communautaire" verrouillé par les maires, qui sont l'âme de leur commune, qui pensent et qui agissent pour elle chaque jour ? Un bureau pléthorique (21 membres ...) me semblant conçu comme un tableau d'honneurs pour carte de visite ...

Je pense que serait beaucoup plus efficace pour "penser communauté" un bureau restreint (7 membres "légaux") composé uniquement de "non-maires" mais "techniciens des compétences communautaires", épaulés par des commissions "techniques" de même facture, qui pourraient se consacrer uniquement à l'animation de la vie communautaire. Leurs propositions, non polluées d'intérêts municipaux cachés, seraient alors débattues, réellement, en conseil communautaire.

Ce conseil, où "siègent" les maires, retrouverait ainsi sa pleine utilité d'instance décisionnelle et cesserait d'être une chambre d'acquiescement par silence où, visiblement, les "convoqués" s'ennuient "comme des rats morts" ... Je salue au passage leur détermination dans l'assiduité ...

Mais ... l'ego très fortement dimensionné de certains (redite), la disparition d'une étagère à casquettes sur la carte de visite, la perte des indemnités (ne pas négliger ...), font que mon bouchon a peu de chances de flotter ... et d'attirer du poisson ... Le dernier flop ... Hélas !...  

Les commentaires sont fermés.