Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 octobre 2015

Le Parc du Foyer communal (suite)

Mon précédent billet faisait un rapprochement entre la ligne M14 "opération 901" et le coût global de l'opération. Une approche empirique ... pas vraiment orthodoxe en matière comptable ...

Car cette ligne comptable "opération 901" pour 320 000 €, c'est avant tout une autorisation de dépenses donnée pour l'année 2015 par le conseil municipal pour "un ensemble d'acquisitions d'immobilisations, de travaux sur immobilisations et de frais d'études y afférents aboutissant à la réalisation d'un ouvrage" (définition d'une opération) ...

Ainsi, viendront se cumuler sur cette ligne, au fur et à mesure, toutes les dépenses, TVA comprise, correspondant à la création du Parc.
Au 31 décembre 2015, nous devrions donc y trouver les frais d’études et de conception du projet ainsi que les "situations intermédiaires" émises pour paiement par les entreprises ayant œuvré ... Vu la date de début des travaux, il est vraisemblable que la ligne n'atteindra pas 320 000 €.
Il y aura donc un "reste à réaliser" ... qui sera automatiquement reporté sur 2016.

Puis alors ... Alors ... Il y aura sur cette ligne les factures 2015 et 2016 de toutes les entreprises ... Les lots 1-VRD et 2-Serrurerie-Platelage, ça fait déjà 306 000 € TVA comprise ... Plus les frais d'études ... Plus les lots 3 à 8 ... Je pense qu'on dépassera allègrement les 320 000 € à payer (le montant total à dépenser, TVA comprise, a été annoncé à 439 370 €) ...

Et là, il faudra que le conseil municipal délibère à nouveau pour augmenter l'autorisation de dépenses ... Sauf si, avec habileté, on impute une partie de ces dépenses (la partie "parking" de l'opération ? par exemple) sur une autre ligne comptable (une ligne Voirie ? par exemple - voir ici) ... Pour "ne pas dépasser" ? ... Ou pour une question de subvention possible, comme j'ai cru l’entendre ? ...

Quoi qu'on puisse penser du traitement comptable de l'opération, je suis convaincu que, in fine, après avoir reçu le remboursement de la TVA et obtenu les subventions, la dépense aura été faite "au plus juste" et dans l'intérêt de tous les Calvissonnais.

Pour illustrer, j'ai pris une photo de la pancarte de chantier ...  qui m'a donné une idée pour un prochain billet ...

AffParcFoyer.JPG

N.B. On pourra encore me reprocher ma mansuétude à l'endroit de la Commune comparée à ma sévérité à l'encontre de la Communauté.
J'assume ce parti pris sans réserve ni réticence : si je ne doute pas de l'intérêt public des dépenses de la Communauté, je ne suis pas convaincu que les dépenses y sont faites "au plus juste" (je pense que des économies sont possibles en fonctionnement) ni qu'elles profitent également à toutes les communes (je pense avoir suffisamment illustré l'existence de "chouchous" pour les investissements).

Commentaires

Votre "mensuetude" et "parti pris sans réserve ni réticence" à l'égard de la majorité en place vous appartient et il n'était pas besoin de le souligner... Vos lecteurs en ont déjà pris conscience...
Néanmoins, quant à l'"intérêt public" d'un jardin à plus de 439000 Euros... En ce non compris les frais annuel d'entretien.... On peut s'interroger.... Un tour de passe-passe comptable ne suffira pas à les faire échapper au contribuable... Surtout lorsqu'on observe l'occupation et l'entretien des autres "jardins" sur la commune...

Écrit par : Eric Rocheblave | 26 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.