Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 janvier 2016

La CCPS et la "zone CORATA"

C'est la délibération n° 12 au soviet communautaire du 17 décembre dernier. Une vieille  affaire ...

Une "étude de faisabilité" lancée en avril 2004 (voir ici) ... Il pourrait être instructif de connaître l’attributaire du marché, les conclusions de l'étude et ses suites ...

L'acquisition des terrains, déléguée par procuration (manque de moyens financiers disponibles et mobilisables, vraisemblablement ...), lancée en janvier 2010 seulement (CCPS scribit) ... Ce "décalage" me laisse perplexe ... A-t-on  pris le soin d’actualiser l'étude antérieure ? notamment en opportunité ? 
Les conditions économiques et la fiscalité des entreprises (notamment la taxe professionnelle) étaient fort différentes entre 2004 et 2010 ...

Aujourd'hui, le couperet est tombé : acheter, au plus tôt pour éviter de payer des pénalités.
Acheter un terrain dont aucun aménageur ne veut (voir ici l'appel d'offres, apparemment infructueux) ... J'oserai dire, un terrain inutile ...

Et il y a ce qui n'est pas écrit dans le compte-rendu ...
Pour acheter, CCPS-nous va devoir vendre tous les terrains dont elle est actuellement propriétaire et, au passage, dont elle n'a fait aucun emploi et sur lesquels elle n'avait pas de projet (sauf celui qui suit) ... Et espérer ne pas les vendre à perte, ce qui n'est pas assuré quand on compare prix d'hier ou avant-hier et prix d'aujourd'hui ...

Donc, vendre le terrain de Villevieille où était prévue l'implantation future de la Gendarmerie ... C'est la commune de Sommières qui reprendra le projet (ça n'aurait jamais dû être autrement ...), mais sur un terrain différent ...
Donc CCPS-nous a payé inutilement les frais d'achat du terrain et tous les frais d'étude engagés pour l'installation (maintenant non-installation) des gendarmes. J'ai cru comprendre que cela représentait environ 290 000 € ...

Moi, j'appelle ça de la gabegie !
Mais je ne jette pas la pierre au politburo actuel (pas dans sa totalité en tout cas) ... Il a été contraint de prendre une décision qui, quelle qu'elle fût, n'aurait pas été bonne et sera douloureuse pour les contribuables.
Ceux qui me semblent blâmables sont les "ex", ayant singulièrement manqué de prévision et de prévoyance (j'espère que ce n'est pas pire ...). Et certains de ces "ex" ont été depuis réélus, ici ou ailleurs ...

Ils n'ont même pas eu à assumer leur "responsabilité politique" ... Par contre, le contribuable devra subir sa "responsabilité financière" ...

Les commentaires sont fermés.