Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 juin 2018

Mardi 26 juin, au conseil municipal

il y avait des absent·e·s (c'est maintenant une habitude ...) et des présent·e·s bien dissipé·e·s ... pour 21 délibérations (2 retirées et 1 ajoutée), semblant essentiellement "techniques".

Mais ... "il ne faut jurer de rien" ; certaines ont dévié avec des débats très animés.

Les délibérations sur la rue Paloquine, prévues pour autoriser des travaux, ont dérivé sur les difficultés de stationnement des automobiles semblant être apparues depuis la réfection de la rue, sur l'invasion anarchique du chemin du Lavoir et de la route de Saint-Étienne-d'Escattes, sur le danger que cela représente, puis sur la transformation, parfois occulte, des logements sans emplacement de stationnement ... Beaucoup d'opinions, quelquefois tonnantes, mais pas de solution proposée ... et l'exécution des travaux votée.

La délibération sur la subvention (1000 €) à "Les Chats Libres" dériva aussi ... sur le coût des animaux errants pour la Commune (fourrière et associations), sur l'utilisation déviante de l'association par certains propriétaires d'animaux pour obtenir des tarifs vétérinaires plus avantageux, ... Là encore, des opinions tranchées mais pas de solution proposée ... et la subvention accordée.

Puis vint la délibération sur le bail à l'association Oratorio.
Association qui semble avoir "perdu" l'occupation de ses locaux actuels, s'est adressée à la Mairie et a obtenu un bail lui permettant d'installer ses bungalows sur le parking à côté de l'école de musique intercommunale.
Un bail soumis à délibération ... Une association qui, semble-t-il, amène à discussion ... Une discussion vive, même houleuse ... Des "pro-Oratorio", des "anti-Oratorio" ... Il faut dire qu'il y avait à la table du conseil, pour délibérer, des représentant·e·s d'associations "concurrentes" sur le créneau ... Un petit conflit d'intérêts !?...
Au final, un bail accordé (2 oppositions et 6 abstentions) après une réduction du temps d'occupation, de 6 ans à 1 an reconductible par accord des parties ...
Et pour moi, une interrogation juridique sur laquelle je reviendrai. 

Et un sujet lancé hors délibérations.
Un voisin du lavoir de Florent se plaint du tapage causé le soir par une bande de jeunes trublions. Et "on" a constaté que certains y lavent des tapis, ainsi que des chiens. 
Alors, suggestion à étudier : fermer le lavoir par une grille ?
Et par moi, un "oh !" réprobateur : un·e conseiller·ère municipal·e ignorait où se trouve le lavoir de Florent !  

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.