Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 avril 2018

Jeudi 29 mars à Sommières ...

il y avait soviet communautaire, important par son aspect décisionnel : le budget de l'année 2018. 54 délibérations à voter pour approuver les comptes de 2017 et autoriser l'exécution du budget 2018.

Processus technique habituel : des diapositives pour présenter les chiffres essentiels par secteur d'activité de la communauté et vote des autorisations correspondantes pour "exécuter". Les chiffres complets avaient été pour la plupart mentionnés dans la "note de synthèse" dont les conseillers avaient bénéficié pour le rapport=débat d'orientation budgétaire du 9 mars dernier.

Constatation globale des édiles : depuis 2015, la CCPS va mieux financièrement et son activité est ainsi facilitée.

Deux décisions qui me paraissent essentielles pour le contribuable et le Calvissonnais que je suis :

1) les taux des impôts communautaires "habituels" (Habitation, Foncier et Ordures ménagères) n'augmenteront pas.
Et puis ... un conseiller qui fait remarquer que la pression fiscale communautaire sera quand même aggravée par la nouvelle "taxe GEMAPI".
Une saine remarque ... et des édiles un peu embarrassés pour expliquer ... de quoi les défriser et refroidir, sinon doucher, leur liesse annonciatrice ...

2) la déchetterie de Calvisson sera réalisée : "Autorisation de programme - Crédits de paiement" votés pour la période 2018-2019 pour un montant total de 1,2 Mon€. Et une demande de subvention auprès de l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et auprès de la région Occitanie.  
J'ai entrevu le dossier technique, qui semble bouclé, avec les autorisations nécessaires obtenues.
Ne manque que la modification du Plan Local d'Urbanisme de Calvisson ... "La balle est dans le camp de la Commune" ... 

Et puis une bon résultat qui montre l'attractivité de notre commune : la première tranche de la zone d'activités du Vigné s'est terminée sur un excédent. 
Je n'ai pas entendu son montant total, mais une partie (≈ 230 000 €) est reversée au budget général et le reste servira à financer des investissements sur la zone Corata de Sommières pour laquelle "une réflexion est en cours sur l'avenir de cette zone" ...
Une réflexion qui me semble en cours depuis longtemps sans résultat "tangible" ... 

Le reste sera pour un prochain billet.